© Photographies/textes/Alice Meyer 2014

Ce travail en perpétuel accroissement se veut une exploration des espaces de circulation éphémère de notre quotidien, espaces dont la seule fonction est le passage, la latence vers d'autres espaces plus fonctionnels ou plus significatifs. Ce vide palpable que j'interprète comme un espace de liberté reste soumis à l'architecture, à une pensée fonctionnaliste mais aussi aux arrangements de la communauté pour le personnaliser. Ce vide ou désœuvrement provoqué par les lieux et leur image (halls, bords de route..) peut apparaître comme une bouffé d'oxygène dans notre monde moderne mais peut également être suffocant car ses SAS restent organisés selon la même volonté de diriger les corps qui définit aussi l'architecture moderne.

C'est par un voyage minimal à la croisée de l'univers de Georges Perec, Jacques Tati et des surréalistes jusqu'au ready-made duchampien, sous le voile des habitudes et du regard machinal, que j'apprend à tisser mon rapport au monde et que je souhaite le faire partager.

http://alicemeyer.fr/files/gimgs/th-17_Paysage_au_carre08.jpg
http://alicemeyer.fr/files/gimgs/th-17_Paysage_au_carre16.jpg
http://alicemeyer.fr/files/gimgs/th-17_Paysage_au_carre07.jpg
http://alicemeyer.fr/files/gimgs/th-17_Paysage_au_carre12.jpg
http://alicemeyer.fr/files/gimgs/th-17_Paysage_au_carre10.jpg
http://alicemeyer.fr/files/gimgs/th-17_Paysage_au_carre11.jpg
http://alicemeyer.fr/files/gimgs/th-17_Paysage_au_carre05.jpg
http://alicemeyer.fr/files/gimgs/th-17_Paysage_au_carre15.jpg
http://alicemeyer.fr/files/gimgs/th-17_Paysage_au_carre09.jpg
http://alicemeyer.fr/files/gimgs/th-17_Paysage_au_carre06.jpg
http://alicemeyer.fr/files/gimgs/th-17_Paysage_au_carre13.jpg
http://alicemeyer.fr/files/gimgs/th-17_Paysage_au_carre14.jpg
http://alicemeyer.fr/files/gimgs/th-17_Paysage_au_carre01.jpg
http://alicemeyer.fr/files/gimgs/th-17_Paysage_au_carre03.jpg
http://alicemeyer.fr/files/gimgs/th-17_Paysage_au_carre02.jpg
http://alicemeyer.fr/files/gimgs/th-17_Paysage_au_carre04.jpg